TPI: le Serbe de Bosnie Krajisnik condamné à 27 ans de prison

LA HAYE - Le Tribunal pénal international (TPI) pour l'ex-Yougoslavie a condamné Momcilo Krajisnik, un ancien haut responsable politique des Serbes de Bosnie, à 27 ans de prison. Les juges l'ont cependant acquitté de l'accusation de génocide.Le juge Alphons Orie a jugé l'ancien bras droit du dirigeant bosno-serbe Radovan Karadzic coupable de meurtre, d'expulsions et de persécutions, mais a estimé qu'il ne remplissait pas les critères nécessaires, en termes d'intention, pour que ses crimes puissent être qualifiés de génocide."M. Krajisnik voulait que les populations musulmanes et croates quittent les territoires bosno-serbes en grand nombre, et a accepté que, pour établir la domination serbe, elles payent un prix élevé sous forme de souffrances, de morts et de destructions", a déclaré le juge.Ce jugement met un terme à un procès qui dure depuis février 2004. Momcilo Krajisnik est l'un des responsables politiques les plus haut placés jugés par le tribunal de La Haye depuis le décès, cette année, de l'ancien président yougoslave Slobodan Milosevic.Arrêté en 2000 près de Sarajevo par l'Otan, Krajisnik avait plaidé non coupable de tous les chefs d'accusation retenus contre lui. Ses défenseurs avaient plaidé l'acquittement en faisant valoir que les dépositions faites à son encontre n'étaient pas crédibles.L'accusation avait présenté pour sa part le responsable bosniaque, comme "un nationaliste serbe impénitent" qui s'est employé avec Radovan Karadzic à chasser les Croates et les Musulmans bosniaques de différentes régions au début des années 1990.Karadzic, toujours en liberté, est accusé de responsabilités dans le massacre de près de 8000 musulmans à Srebrenica (1995) et le siège de Sarajevo. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.