Treize dockers sont condamnés à des peines exemplaires à Strasbourg

BERNE - Treize participants à la manifestation européenne des dockers qui a dégénéré lundi à Strasbourg ont été condamnés à des peines exemplaires. Elles vont d'un mois de prison avec sursis à quatre mois ferme. Les forces de l'ordre avaient déploré 64 blessés.Les treize dockers, neuf Belges, deux Français, un Espagnol et un Néerlandais, ont été jugés mercredi en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Strasbourg. Ils étaient accusés de dégradations, violences et outrages à agents commis pendant ou en marge de la manifestation.La peine la plus forte, quatre mois ferme avec mandat de dépôt, a été infligée à un docker belge. Il était accusé d'avoir brisé les vitres d'un abribus ainsi que de violences sur des fonctionnaires de police et d'outrages. Il s'est de surcroit vu signifier une interdiction de séjour d'un an sur le territoire français.Neuf prévenus ont été condamnés à des peines de prison ferme dont trois avec mandat de dépôt. Quatre autres se sont vu infliger des peines avec sursis.Le magistrat a stigmatisé "la violence aggravée de prévenus qui ont profité de l'anonymat procuré par la manifestation" et ceux qui "dans la perspective d'un amusement, s'en sont pris aux forces de l'ordre dans la volonté d'en découdre".Les 13 dockers avaient été interpellés, la plupart en état d'ébriété, à l'issue de la manifestation européenne qui avait réuni entre 6200 et 10 000 manifestants lundi à Strasbourg.Les dockers étaient venus de plusieurs ports d'Europe à Strasbourg pour réclamer l'abrogation d'une directive européenne libéralisant les services portuaires.Ils ont notamment causé des dégâts au bâtiment du Parlement européen, estimés à "quelques centaines de milliers d'euros". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.