Turquie: l'armée lance un avertissement sur la laïcité

ANKARA - L'armée turque a lancé, en pleine élection présidentielle, un fort avertissement contre toute remise en cause du principe de laïcité en vigueur dans le pays. Elle a accusé le gouvernement, issu de la mouvance islamiste, d'inaction face au développement d'activités islamistes."Le problème qui a récemment surgi dans l'élection présidentielle se concentre sur la question de la remise en cause de la laïcité", a déclaré l'état-major dans un communiqué diffusé sur son site internet quelques heures après le premier tour du scrutin qui doit désigner le nouveau président."Les forces armées turques sont une partie dans ce débat et sont des protectrices déterminées de la laïcité", poursuit le document.Le ministre des Affaires étrangères Abdullah Gül, un membre influent du Parti de la justice et du développement (AKP, au pouvoir), formation issue de la mouvance islamiste mais qui se définit aujourd'hui comme "démocrate conservatrice", est l'unique candidat de cette élection.Le principal parti d'opposition au Parlement, le Parti républicain du peuple (CHP, social-démocrate), a fait campagne contre l'accession à la magistrature suprême d'un membre de l'AKP. Partisan de la laïcité, il soupçonne les dirigeants de l'AKP de vouloir islamiser le pays en catimini.Le CHP a déposé un recours vendredi devant la cour constitutionnelle pour faire annuler le vote -au cours duquel M. Gül n'a pas obtenu la majorité des deux tiers des scrutins requise pour être élu- pour vice de procédure.En 1997, le premier gouvernement islamiste de l'histoire de la Turquie moderne, conduit par Necmettin Erbakan, avait été contraint à la démission à la suite de pressions de l'armée. L'armée turque a conduit trois coups d'Etat, en 1960, 1971 et 1980. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.