Turquie: quatre bombes font 27 blessés

ANKARA - Quatre explosions dans une station balnéaire de la côte turque et à Istanbul ont fait 27 blessés dans la nuit de dimanche à lundi. Au moins dix touristes britanniques figurent parmi les victimes. Ces attentats n'ont pas été revendiqués.Dix Britanniques et onze Turcs ont été blessés lors de l'explosion d'un minibus dans l'une des principales rues de Marmaris, une station balnéaire de la côte méditerranéenne. Selon le Foreign Office à Londres, trois Britanniques se trouvent en soins intensifs."Bombes à percussion"Un responsable de la police de Marmaris, qui a souhaité conserver l'anonymat, a indiqué que 21 personnes avaient été blessées, dont 16 dans le minibus. Cinq autres ont été blessées par deux "bombes à percussion", qui visent à faire davantage de bruit que de victimes. Les trois explosions ont eu lieu en l'espace de 15 minutes.Le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), organisation séparatiste désormais interdite, est soupçonnée d'être à l'origine des attentats, selon le responsable.L'explosion d'un colis piégé à Istanbul a eu lieu dimanche soir. Six personnes ont été blessées, selon l'agence de presse Anatolie, citant le chef de la police locale.Marmaris est une station balnéaire très prisée par les touristes d'Europe occidentale et de Russie, ainsi que par les Turcs eux-mêmes. Beaucoup d'entre eux y passaient leur dernier week-end des vacances d'été.Séparatistes kurdesDes séparatistes kurdes ainsi que des activistes de gauche et islamistes ont déjà perpétré des attentats à la bombe en Turquie. L'industrie touristique est l'un des moteurs de l'économie du pays et table cette année sur 20 milliards de dollars de chiffre d'affaires et 26 millions de visiteurs.Les explosions interviennent au surlendemain de deux attentats à la bombe qui ont fait quatre blessés à Adana, dans le sud de la Turquie.Le PKK a lancé une offensive séparatiste en 1984 et d'autres mouvements ont été accusés d'attentats similaires, voire les ont revendiqués. La Turquie, comme les Etats-Unis et l'Union européenne, considère le PKK comme une organisation terroriste et lui attribue la mort de plus de 30 000 personnes. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.