Un avion s'écrase sur un quartier de Téhéran: au moins 116 morts

TÉHÉRAN - Un avion de transport militaire C130 s'est écrasé contre un immeuble au sud de Téhéran. Les 94 personnes à bord ont péri, de même qu'au moins 22 habitants de l'immeuble percuté, selon le dernier bilan des autorités. "Il y avait 84 passagers et 10 membres d'équipage à bord", a annoncé le général Alipour, du centre des urgences de la police de Téhéran. Les 22 habitants de l'immeuble sont morts asphyxiés par la fumée après le déclenchement de l'incendie, a précisé Nasser Shabani, un commandant de la police. Plus de 90 blessés ont été transportés dans les hôpitaux de la capitale iranienne. "Avant de percuter l'immeuble, l'avion a touché des installations de distribution de gaz domestique", a expliqué un responsable de la police. "Les réservoirs de l'avion étaient pleins et c'est pourquoi l'explosion était si énorme", a-t-il ajouté. L'avion devait se rendre à Bandar-Abbas dans le sud de l'Iran. Mais il est revenu vers l'aéroport de Mehrabad après avoir eu des problèmes. "L'accident est dû à un problème technique d'un des moteurs de l'avion", a déclaré le général Nami. Parmi les passagers du C130, figuraient 40 journalistes et techniciens de la télévision iranienne, a rapporté l'agence semi-officielle Mehr. L'appareil devait les emmener avec des militaires dans le sud du pays pour couvrir une importante manoeuvre de l'armée iranienne. "Il y avait probablement des commandants militaires dans l'avion. Nous nous attendons à un bilan très lourd", a commenté Mehdi Ahmadi, le porte-parole de la police. "L'avion s'est cassé en deux après avoir touché l'immeuble, qui n'a pas été détruit", a-t-il ajouté. Le bilan devrait s'alourdir encore au cours des prochaines heures. Plus de 200 personnes vivaient dans l'immeuble qui a été percuté par l'avion. L'immeuble est situé dans le quartier de Yaftabad. Il se trouve au sud de l'aéroport civil et militaire de Mehrabad. L'aéroport, construit il y a plus de 50 ans, se trouve aujourd'hui en pleine ville, entourés de quartiers résidentiels. L'Iran est soumis depuis la révolution islamique de 1979 à des sanctions économiques américaines, l'empêchant d'acheter des équipements et des pièces de rechanges pour ses avions civils et militaires. Le pays possède une quinzaine d'avions C130, qui ont plus de 30 ans d'âge et qui ont été achetés du temps du régime impérial. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.