L'Iran dément la libération d'une femme menacée de lapidation

L'Iran a démenti vendredi la libération de Sakineh Mohammadi-Ashtiani, condamnée à la lapidation pour meurtre et adultère. Téhéran a dénoncé une nouvelle "campagne de propagande" occidentale contre Téhéran.Sa libération avait été annoncée jeudi par le Comité anti-lapidation basé à Berlin, alors que des photos de Mme Mohammadi-Ashtiani prises par la chaîne iranienne en anglais Press-TV à son domicile en compagnie de son fils venaient d'être diffusées par les principales agences internationales dont l'AFP. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.