Cameron présente les excuses britanniques pour le "Bloody Sunday"

L'action des soldats britanniques au cours du "Bloody Sunday", qui désigne le décès de 14 catholiques dans la répression le 30 janvier 1972 d'une manifestation à Londonderry, n'était "ni justifiée ni justifiable", a estimé David Cameron. Il a présenté les excuses au nom du pays."Ce qui s'est passé le jour du Bloody Sunday était non justifié et non justifiable. C'était mal", a déclaré le Premier ministre britannique devant la chambre des Communes, chambre basse du Parlement, en annonçant les conclusions de l'enquête publique sur le "Dimanche sanglant". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.