Signes de détente à Urumqi, sous le contrôle des forces de l'ordre

Davantage de commerces ont rouvert à Urumqi, la capitale régionale du Xinjiang qui s'était embrasée il y a dix jours. Il s'agissait des plus graves violences interethniques enregistrées en Chine depuis des décennies.Le bilan des morts à Urumqi lors des émeutes du 5 juillet dans la capitale du Xinjiang, a augmenté, passant de 184 à 192, a annoncé l'agence Chine Nouvelle, citant un responsable local. L'agence ne précise pas si les huit derniers morts recensés sont des Hans, l'ethnie majoritaire, ou des Ouïghours. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.