Bruxelles accuse à nouveau Microsoft d'abus de position dominante

La Commission européenne est de nouveau en bisbille avec Microsoft. Elle soupçonne le géant américain de l'informatique d'un abus de position dominante dans l'intégration systématique du navigateur Internet Explorer au système d'exploitation Windows.Une lettre a été envoyée jeudi, précise la Commission. Elle "souligne l'avis préliminaire de la Commission, selon lequel le fait que Microsoft lie son explorateur Internet Explorer à son système d'exploitation pour PC dominant Windows enfreint les règles européennes sur l'abus de position dominante", ajoute-t-elle. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.