Israël sur la sellette à l'Assemblée générale de l'ONU

Israël a été copieusement critiqué et accusé de violer le droit international jeudi à l'Assemblée générale de l'ONU. Ses frappes contre des hôpitaux et des bâtiments abritant la presse et l'ONU ont été au centre des critiques.Le président de l'Assemblée, le Nicaraguayen Miguel d'Escoto, a donné le ton. Il a énuméré les violations commises selon lui par l'Etat hébreu: "punition collective, usage disproportionné de la force et attaque de cibles civiles dont des maisons, des mosquées, des universités et des écoles". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.