Affaire DSK: la plaignante dément toute relation sexuelle consentie

La femme de chambre qui dit avoir été agressée sexuellement par Dominique Strauss-Kahn niera catégoriquement devant la justice avoir eu avec lui une relation sexuelle consentie. Du côté de la défense, les avocats n'ont pas voulu révéler mercredi les intentions de leur client sur son poste au FMI."Quand les jurés vont entendre son témoignage et la voir, quand elle pourra enfin raconter son histoire publiquement", ils vont se rendre compte que "les allégations faisant état d'une relation sexuelle consentie ou de rendez-vous sont fausses", a dit l'avocat de la victime présumée, Jeff Shapiro, à la chaîne de télévision NBC. "Il n'y a rien de consenti dans ce qui s'est passé dans cette chambre d'hôtel", a insisté l'avocat. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.