Obama refuse l'idée d'un déclin de l'axe américano-européen

Le président américain Barack Obama a rejeté mercredi à Londres l'idée selon laquelle la percée des puissances émergentes comme la Chine, l'Inde et le Brésil entraîne "un déclin" inévitable de l'influence de l'Europe et des Etats-Unis. Il s'exprimait à Londres au deuxième jour de sa visite d'Etat au Royaume-Uni.Evoquant la croissance des pays émergents comme "la Chine, l'Inde et le Brésil", M. Obama a souligné qu'il était "devenu à la mode de se demander si la montée en puissance de ces pays s'accompagnera d'un déclin de l'influence américaine et européenne dans le monde". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.