Le gouvernement égyptien se raidit face aux manifestants

Au lendemain d'une "journée de colère" sans précédent dans les grandes villes d'Egypte contre le régime du président Hosni Moubarak, les autorités du régime se sont raidies mercredi en interdisant toute nouvelle manifestation. Sous ce couvert, elles ont interpellé au moins 500 personnes.Malgré cette interdiction, des milliers de protestataires ont réussi à se masser devant le palais de justice du Caire, scandant "le peuple veut la chute du régime", selon des témoins. Des heurts ont de plus été signalés entre des centaines de manifestants et les forces de l'ordre devant le siège du syndicat des journalistes. La veille, environ 15'000 personnes avaient déjà manifesté dans plusieurs quartiers de la capitale. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.