Irak: des historiens américains stigmatisent le plan post-invasion

Une étude consacrée aux premiers temps du conflit irakien reproche à l'un des hauts commandants des troupes américaines sa décision soudaine de refondre le QG basé à Bagdad. Ce rapport, révélé par le "New York Times", doit être publié officiellement lundi.Cette étude de 696 pages, due à des historiens de l'armée de terre américaine, se concentre sur les 18 mois qui ont suivi l'annonce par le président George Bush, en mai 2003, de la fin de la phase principale des combats en Irak, précise le journal. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.