Birmanie: 40% des sinistrés n'ont pas accès à l'aide internationale

Des ONG ont accusé la junte birmane de forcer des rescapés du cyclone Nargis à quitter les refuges provisoires et à retourner dans leurs villages dévastés. Pour l'ONU, près de 40% des sinistrés n'ont pas encore eu accès à l'aide internationale.Un mois après la catastrophe qui a fait 2,4 millions de sinistrés, les autorités birmanes ont entrepris d'évacuer des camps pour réfugiés. Il semblerait qu'elles craignent que de telles structures se pérennisent. La junte a suggéré aux victimes du cyclone, via la presse officielle, de rentrer chez elles et de chercher à se nourrir par leurs propres moyens, notamment en attrapant poissons et grenouilles. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.