1er Mai: tribune ouverte pour les syndicalistes et la gauche

BERNE - Leaders syndicaux et politiciens de gauche profitent des tribunes du 1er mai pour mobiliser leur électorat à cinq mois et demi des élections fédérales. Le mot d'ordre cette année: "du respect! Pour un travail décent - contre la précarisation!".Les deux conseillers fédéraux socialistes seront les absents de marque des tribunes officielles en cette année électorale. Ce n'est pas un problème pour le parti, car Micheline Calmy-Rey et Moritz Leuenberger s'expriment à d'autres occasions et dans le cadre de manifestations du parti, a déclaré la porte-parole du PS, Claudine Godat, la semaine dernière.En son année présidentielle, Mme Calmy-Rey renonce à un discours du 1er mai. M. Leuenberger ne s'est pour sa part jamais exprimé régulièrement le 1er mai et lors des fêtes nationales, précise-t-on sous la Coupole.Parmi les personnalités à s'exprimer en Suisse romande, le conseiller national Christian Levrat (PS/FR), président du Syndicat de la communication, parlera à Neuchâtel et à La Chaux-de-Fonds. Son collègue à la Chambre du peuple Hugo Fasel (PCS/FR), président du syndicat Travail.Suisse, sera à Bulle (FR).Pierre-Yves Maillard, vice-président du PS et conseiller d'Etat vaudois, prendra le micro à Bienne. Outre le thème officiel de la Fête du travail 2007, la 5e révision de l'assurance invalidité, en votation populaire le 17 juin, et le dossier de la migration seront au menu des différentes allocutions qui ponctueront les cortèges et entrecouperont les festivités populaires. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.