5e révision de l'AI: le National élimine les dernières divergences

FLIMS - Le National a bouclé la 5e révision de l'AI, qui privilégie le maintien dans la vie active afin de freiner le nombre des nouveaux rentiers. Il sera plus difficile pour les personnes atteintes dans leur santé d'obtenir une rente de l'assurance invalidité.La Chambre du peuple a éliminé les dernières divergences mineures en se ralliant notamment à l'idée que l'AI peut récompenser les entreprises qui gardent un employé limité dans sa capacité de travail en leur versant une contribution financière. Le Conseil fédéral devra en fixer le montant, la durée et les modalités.La réforme, placée sous le précepte "la réinsertion avant la rente", ambitionne une baisse de 30% des nouveaux rentiers AI par rapport à 2003. Un recul de 18% a déjà été enregistré depuis deux ans.La diminution escomptée est fondée sur une définition plus stricte de l'invalidité, ainsi que sur un dispositif de détection et d'intervention précoces, censé entrer en vigueur à partir de 2007. Les cas psychiques sont particulièrement dans la ligne de mire.Malgré l'endettement croissant de l'AI (environ 8 milliard actuellement), le Parlement a refusé d'aborder le volet financier à ce stade. La discussion sur une hausse des cotisations de 1,4 à 1,5% et sur une augmentation de la TVA de 0,8 point a été reportée à plus tard.La gauche est revenue à la charge plusieurs fois lors des débats sur ce point, sans succès. Ses autres propositions d'amendement ont aussi échoué.L'adaptation des modalités d'octroi des prestations a été jugée prioritaire. Une rente ne sera versée que si les mesures de réadaptation ne peuvent pas assurer le maintien ou le retour à la vie professionnelle.Le droit à la rente prendra naissance au plus tôt six mois après le dépôt de la demande de prestations. L'intéressé devra savoir au plus tard un an après avoir fait cette requête si une rente lui est octroyée ou non.Ce délai a été introduit afin de limiter la "réintégration à gogo". En attendant d'être fixés sur leur sort, les assurés recevront des indemnités journalières.Des prestations ont été biffées, à l'instar des rentes complémentaires versées aux conjoints de bénéficiaires, actuels ou futurs, de l'AI. Idem du supplément de carrière: la rente sera calculée à l'avenir sur la base du dernier gain réalisé, sans tenir compte des perspectives professionnelles. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.