Aide au développement: la DDC doit redéfinir ses tâches

BERNE - Contraintes budgétaires obligent, l'aide suisse au développement doit redéfinir ses tâches cette année, notamment en Europe de l'Est. Elle entend se concentrer sur les Objectifs du Millénaire de l'ONU (OMD), avec les jeunes comme groupe-cible."La réorientation de notre aide à l'Europe de l'Est se fera aussi en fonction du crédit-cadre alloué à la Direction du développement et de la coopération (DDC) pour 2007-2010. Il doit être soumis en mars au Conseil fédéral", a expliqué Walter Fust, directeur de la DDC.Le budget de la DDC pour l'Europe de l'Est sera partiellement amputé au bénéfice de la contribution volontaire de la Suisse à la cohésion de l'UE élargie. Le parlement traitera aussi en 2006 de la nouvelle loi fédérale sur la coopération avec les Etats est-européens, qui règle les modalités et les orientations de la coopération suisse dans ce domaine."A l'interne, les discussions sont terminées", a précisé M. Fust. Si la réduction des activités ne devrait pas être trop importante dans les Balkans, elle sera plus marquée en Russie, en Asie centrale, ainsi qu'en Bulgarie et en Roumanie, deux pays appelés à rejoindre l'UE.Sur un plan général, la stagnation des budgets a conduit la DDC à axer davantage la teneur de sa coopération au développement sur les Objectifs du Millénaire, qui prévoient de résoudre l'extrême pauvreté d'ici 2015. Elle concentrera ses efforts "sur les domaines où elle accomplit des performances particulières, notamment la santé, l'eau et le développement rural".La DDC entend aussi cibler les jeunes. "La moitié de la population mondiale a moins de 25 ans", a rappelé Walter Fust. Il s'agit de faire en sorte que ces jeunes aient des perspectives en termes d'emplois dans leur propre pays. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.