Allergie au pollen: 2007 est un année à charme

BERNE - Les personnes allergiques au pollen doivent ce printemps compter avec un ennemi peu fréquent: le charme. Combiné avec le pollen des arbres plus traditionnels et les bonnes conditions météorologiques, il rend la vie dure aux victimes du rhume de foins."2007 est une année à charme", a May Udriet, laborantine à la station aérologique de Payerne, confirmant une information parue dans "Le Matin". La forte présence de pollen de charme se manifeste environ une année sur six, a précisé Bernard Clot, collaborateur scientifique dans la station.Quant aux traditionnels frênes et bouleaux, ils sont toujours et encore présents en cette période l'année. Particulièrement le dernier, qui commence à fleurir ces jours, a ajouté Mme Udriet.Au grand malheur des victimes d'allergie puisque le cumul de ces trois arbres et les bonnes conditions météorologiques du week-end pascal ont amené une importante quantité de pollen dans l'air, a expliqué M. Clot. Et de préciser que la saison pollinique des arbres est dans son ensemble de plus en plus précoce.Mais les victimes de ces trois arbres pourront bientôt mieux respirer. La période de floraison touche à sa fin. Au tour des graminées de pointer le bout de leur nez, graminées qui provoquent le plus fort taux d'allergie au pollen, a expliqué M. Clot. En Suisse, près de 15% de la population est touchée par l'allergie au pollen, tous pollens confondus. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.