Assemblée du PRD: "oui" à l'ouverture, "non" à l'uniforme à l'école

MORAT FR - Les radicaux suisses ont dit "oui" à leur programme pour une Suisse ouverte et au milliard de cohésion soumis au vote le 26 novembre. Le feu vert au programme a été nuancé, celui à la coopération avec les 10 nouveaux Etats de l'UE éclatant.Le port de l'uniforme à l'école a été balayé par 154 voix contre 19 et 12 abstentions. Présidente du PRD zurichois, Doris Fiala a résumé la question: "L'idée n'est peut-être pas mauvaise, mais elle ne peut pas être soutenue par les radicaux".La promotion du principe d'une Suisse ouverte favorisant l'intégration sous le slogan "Encourager et exiger" n'a pas posé de problème aux quelque 180 délégués du PRD.Les délégués ont de même largement refusé d'interdire aux enseignants le port de symboles religieux à l'école publique. Le pragmatisme et les différences cantonales l'ont emporté. Les représentants de la Suisse centrale sont montés aux barricades pour défendre les racines chrétiennes de la Suisse.L'assemblée a en revanche clairement rejeté la possibilité pour les parents d'obtenir des dispenses pour leurs enfants dans certaines matières, comme la natation par exemple. Les dispenses liées à la célébration de fêtes religieuses ont été par contre admises, pour autant qu'elles soient "raisonnables".Les délégués ont été unanimes à trouver que la possibilité d'obtenir la citoyenneté suisse conclut un processus d'intégration réussi. En revanche, le droit de vote au plan communal n'as pas soulevé l'enthousiasme.C'est à une petite majorité, par 104 voix contre 74, que le PRD a accepté d'encourager cette possibilité. Les propos rassurants d'un délégué neuchâtelois et ceux passionnés du vice-président Léonard Bender n'ont pas fait changer d'avis les opposants à cet encouragement à la vie politique des citoyens étrangers.La majorité a été encore plus juste pour encourager la mise sur pied d'une loi fédérale d'intégration. Comme prévu par le président du parti Fulvio Pelli, fédéralistes et étatistes se sont affrontés. Les cadres du PRD peuvent être néanmoins satisfaits: sur 10 propositions du programme, huit ont passé la rampe.L'assemblée a également procédé à l'élection de ses cadres. Le président Fulvio Pelli a été réélu à l'unanimité. La conseillère nationale (PRD/UR) Gabi Huber rejoint le Valaisan Léonard Bender et le Zurichois Ruedi Noser à la vice-présidente. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.