Assemblée du PRD: Pelli invite les radicaux à passer aux actes

GLARIS - En ouverture de la seconde journée de l'assemblée des délégués du PRD à Glaris, le président du parti Fulvio Pelli a insisté sur la concrétisation des projets. Seuls des actes permettront aux radicaux de regagner des voix face aux Verts et à l'UDC.Et de souligner que les radicaux doivent être plus sensibles aux préoccupations de la population. Elu à la présidence en mars 2005, M. Pelli estime cependant que "le PRD a connu rien de moins qu'une révolution culturelle" au cours de l'année écoulée. "Nous avons affirmé les valeurs libérales et gagné en lisibilité", a-t-il indiqué, rappelant la stratégie que le parti veut mettre en oeuvre d'ici aux élections fédérales de 2007.M. Pelli a donc invité les délégués à accepter les projets présentés matin dans les domaines de la formation et de la recherche en réponse au manque de croissance du pays. Il s'agira ensuite de les mettre en oeuvre, a-t-il averti: "Tout au long des mois à venir, le thème de l'école devra figurer tout en haut de l'agenda radical, dans tous les cantons."Saluant les délégués au début de cette seconde journée, la conseillère d'Etat glaronaise et présidente des femmes PRD Marianne Dürst a évoqué la place des femmes dans les domaines politique, professionnel et de la formation. Elle a invité "tous les radicaux", et pas seulement les femmes, à s'attacher à ces questions dans le cadre de la stratégie du parti.Alors que la loi sur l'égalité entre femmes et hommes fête ses 10 ans, Mme Dürst a demandé aux radicaux de prendre leurs distances par rapport aux entreprises qui n'appliquent pas une politique d'égalité. Elle a aussi plaidé pour la mise en oeuvre de "conditions cadres" permettant à tous "de connaître le succès, et pas seulement à un petit nombre". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.