Assemblée du PS: intégrer plutôt que menacer d'expulser

"Des mesures répressives seules n'empêchent pas la criminalité chez les jeunes". "La menace d'expulsion n'est pas la solution", a déclaré à Olten (SO) la conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey lors de l'assemblée des délégués du PS.L'initiative de l'UDC pour l'expulsion des jeunes criminels étrangers "est le contraire de ce que nous voulons et la dernière chose dont nous avons besoin", a souligné la présidente de la Confédération. La violence chez les jeunes n'est pas un problème ethnique, mais un problème social. L'intégration doit favoriser l'égalité des chances. Pour y parvenir, de nombreuses mesures sont nécessaires dans la famille, l'école et l'environnement social, a souligné la conseillère fédérale."Toute personne qui vit en Suisse doit respecter nos lois et celui qui ne le fait pas doit s'attendre à des sanctions". Il ne faut pas créer des règles spéciales pour une communauté en particulier, estime Micheline Calmy-Rey.La présidente de la Confédération a condamné l'initiative de l'UDC contre les minarets. "Elle est dangereuse" parce qu'elle vise une minorité et lui fait comprendre qu'elle n'est pas la bienvenue en Suisse."Les minarets appartiennent aux mosquées comme les clochers appartiennent aux églises", a déclaré Micheline Calmy-Rey. Cette initiative est "inutile" et casse le dialogue avec les musulmans qui vivent en Suisse. Les délégués ont salué le discours de la présidente de la Confédération avec une standing ovation. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.