Bellinzone: un parapentiste violent a été partiellement acquitté

BELLINZONE - Un instructeur de parapente a été acquitté par le Tribunal pénal fédéral de Bellinzone des accusations de mise en danger de la vie d'autrui et entrave à la circulation dans les airs. Il a été condamné pour voies de fait, injures et tentative de contrainte.Aujourd'hui âgé de 40 ans, ce Valaisan de Savièse qui est aussi champion de parapente, a écopé de 120 jours-amende, à 50 francs l'un, avec sursis pendant trois ans et d'une amende de 1000 francs. Il devra aussi participer aux frais de la cause à raison de 4000 francs.En revanche, le juge unique Bernard Bertossa a acquitté le parapentiste des accusations principales, soit la mise en danger de la vie ou de l'intégrité physique d'autrui et l'entrave à la circulation publique dans les airs.L'affaire est plutôt insolite. Les faits remontent à l'été 2003 et l'été 2004. Selon l'accusation, le premier incident aurait eu lieu au-dessus de Veysonnaz (VS). Le prévenu aurait sciemment gêné le vol d'un de ses collègues. Il l'aurait frôlé dangereusement et forcé à changer de trajectoire.Un an plus tard, le 28 juillet 2004, les deux hommes avaient eu une altercation sur une place d'atterrissage et de décollage de parapente, à Veysonnaz toujours. L'accusé reprochait à son collègue d'envahir son territoire de travail et de lui soutirer des clients.L'inculpé devait répondre de voies de fait pour avoir "asséné plusieurs coups de poings sur la tête" de l'autre instructeur. Lors de son interrogatoire, il a admis ce seul point de l'acte d'accusation. Il a toutefois expliqué avoir été provoqué à plusieurs reprises et avoir agi "par exaspération." /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.