Bilan 2005 des CFF: une année record mais entachée de problèmes

ZURICH - Après une année 2005 record mais problématique, les CFF espèrent rouler plus sereinement cette année. Ils souhaitent moins de perturbations ferroviaires, une solution pour leur caisse de pensions et des négociations réussies avec les syndicats.Avec une perte de 166,3 millions déjà annoncée en mars, "les chiffres sont mauvais", a déclaré à Zurich le directeur Benedikt Weibel pour sa 14e et dernière conférence de presse de bilan. "Et cela même si de nombreux facteurs extraordinaires y ont contribué".Parmi ceux-ci, la grande panne de courant du 22 juin et les violentes intempéries d'août. Le problème de la caisse de pensions des CFF n'est pas non plus encore résolu, les CFF espérant toutefois une solution globale du côté de la Confédération et du Parlement.En trafic marchandises, la concurrence s'est accrue suite notamment à l'abolition générale de la limitation des 40 tonnes pour les poids lourds, a souligné M. Weibel. Face à une chute de 6,9% de ce trafic, CFF Cargo est en pleine et coûteuse restructuration. Pour le domaine de l'entretien du matériel roulant, une décision définitive ne sera prise "qu'à mi-2006".Côté passagers, la hausse de 8,9% du nombre de personnes transportées (+11% du trafic voyageurs), est réjouissante. "De plus en plus de gens sont des pendulaires sur des distances de plus en plus grandes", a précisé M. Weibel. Cette augmentation n'a pas encore suffi à compenser les investissements effectués pour Rail 2000, mais ce n'est qu'une affaire de temps, a estimé Thierry Lalive d'Epinay, le président du conseil d'administration.CFF Immobilier a également enregistré un excédent, grâce notamment aux gares. Leur fréquentation importante en fait "des lieux d'affaires et d'accueil privilégiés". Gares et trafic se stimulent ainsi réciproquement."Pour 2006, nous voulons atteindre les chiffres noirs, si l'on met entre parenthèses les provisions pour la caisse de pensions", a annoncé M. Weibel.Un objectif à réaliser sans hausse immédiate des tarifs: "Il n'y aura pas de hausse sans nouvelles prestations", a assuré le directeur, et la prochaine prestation prévue "est le tunnel de base du Lötschberg fin 2007". Les billets de trains devraient alors renchérir.Concernant le personnel, les CFF espèrent négocier d'ici fin 2006 des conventions collectives par branche avec les employés afin de pouvoir mieux faire face à la concurrence. /ATS
Partager
Link

Galerie photos liée

17.07.2014
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.