Bilan 2006 mitigé pour les piscines suisses

BERNE - Météo oblige, les piscines suisses ont connu un été 2006 en dents de scie. Après des records d'affluence en juillet, les piscines ont été désertées en août. Les premières estimations montrent une hausse des entrées par rapport à 2005.Malgré un début de saison morose et un mois d'août catastrophique, les piscines parviennent à résultat global correct. La météo clémente de la deuxième partie de juin mais surtout la forte fréquentation du mois de juillet ont permis à la plupart d'entre elles de limiter les dégâts.D'après Hugo Wenger, responsable des piscines et des patinoires de la ville de Berne, la saison 2006 sera meilleure que celle de 2005. A la fin du mois d'août, le nombre d'entrées s'élevait à 730'000, contre 560'000 pour toute la saison 2005.Même son de cloche pour la piscine de Bellerive à Lausanne: "2006 est une saison moyenne alors que 2005 était médiocre", a indiqué Patrice Iseli, chef du service des sports de la ville. En 2005, 127 000 personnes avaient fréquenté la piscine lausannoise contre 137 000 cette année.Fermant autour du 20 septembre, les caisses des Bains des Pâquis à Genève affichent jusque là un résultat similaire à celui de l'année dernière. Pierre Schweig, directeur des Bains, a indiqué à l'ATS que ces deux saisons étaient plutôt mauvaises.Selon ce dernier, le Mondial 2006 n'a pas arrangé la situation. A la mi-juin, "les gens quittaient les Bains vers 16h00 pour voir les matches alors que c'était à ce moment qu'il faisait beau".Ouvertes jusqu'au 24 septembre, les piscines de Berne ne connaissent pas une forte affluence depuis le retour du soleil. Selon Hugo Wenger, leur gratuité incite cependant les gens à y venir entre 11h00 et 14h00.A Genève non plus l'affluence n'est pas forte mais, selon Pierre Schweig, c'est plutôt le soir que les gens se montrent sur la jetée. Nombre d'entre eux souhaiteraient d'ailleurs que les Bains restent ouverts plus tard en soirée.La piscine de la Motta à Fribourg a, elle, décidé de retarder d'une semaine sa fermeture et de clore la saison le 10 septembre. Selon Pierre Gisler, chef du service des sports de la ville, c'était une manière d'offrir une semaine supplémentaire aux abonnés, une "opération marketing", selon ses dires. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.