Bruit des FA-18: le National rejette l'initiative de Franz Weber

BERNE - Au nom de la défense du pays, le Conseil national a rejeté par 114 voix contre 51 l'initiative de Franz Weber qui veut bannir les FA-18 des régions touristiques pour préserver la quiétude des vacanciers. L'idée d'un contre-projet a également été balayée.Le camp rose-vert a soutenu en vain l'initiative populaire "contre le bruit des avions de combat à réaction dans les zones touristiques" . Elle vise à interdire, en temps de paix, les exercices avec des avions de type FA-18 (Hornet) et F-5 (Tiger) dans les zones de détente. L'objectif est d'éviter que les touristes fuient des régions comme l'Oberland bernois ou le Valais.Estimant en partie le texte de Franz Weber excessif, socialistes et écologistes ont proposé de le renvoyer au Conseil fédéral en vue d'obtenir un contre-projet indirect. Celui-ci devait en particulier viser à limiter les vols des jets de combat. Mais le National s'est opposé au renvoi par 112 voix contre 58.Pour le camp bourgeois, l'initiative est incompatible avec les objectifs de la politique de sécurité et de défense du pays. Si l'on bannit les avions de type FA-18 des régions touristiques, les Forces aériennes ne pourront quasiment plus s'entraîner en Suisse, a déclaré René Vaudoz (PRD/VD) au nom de la commission.La protection de l'espace aérien ne pourrait plus être assurée, ce qui remettrait en cause l'indépendance et la neutralité suisses, selon Ursula Haller (UDC/BE). Une acceptation de l'initiative entraînerait en outre la fermeture des aérodromes de Sion et de Meiringen (BE), alors que de coûteux travaux y ont été réalisés récemment. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.