Budget 2006 de la Confédération sous toit

BERNE - Sur le papier, le budget 2006 de la Confédération affiche définitivement un déficit de 585 millions de francs. Les Chambres fédérales ont mis un terme à l'exercice en adoptant le compromis de la conférence de conciliation. Ainsi, l'enveloppe destinée aux préparatifs d'achat d'armement se montera à 143 millions, soit une réduction de 7 millions par rapport à la version du gouvernement. Le Conseil national aurait voulu l'amputer initialement de 15 millions, alors que le Conseil des Etats proposait de ne pas la toucher. La décision de la conférence de conciliation de couper la poire en deux a été approuvée par la Chambre du peuple par 109 voix contre 58. L'opposition est venue principalement du camp rose-vert et de quelques UDC. La proposition a passé la rampe à la Chambre des cantons par 30 voix contre 6. Le budget 2006 boucle donc sur quelque 52,742 milliards de dépenses et 52,157 milliards de recettes. En règle générale, la droite dure n'a pas réussi à imposer sa volonté de limiter davantage les dépenses. Les espoirs de la majorité de la commission des finances du National de ramener l'excédent des dépenses à 545 millions ont été douchés. Mais le résultat final est quand même meilleur que le trou initial de 697 millions annoncé cet été par le Conseil fédéral. Une bonne partie des économies réalisées entre-temps sont dues en réalité à une baisse de 70 millions des moyens consacrés à l'asile proposée par Christoph Blocher lui-même. Pour le reste, les Chambres fédérales se sont contentées de retouches ponctuelles. Elles ont par exemple imposé au gouvernement une coupe de 250 000 francs dans ses frais de représentation (1,7 million). Une bonne partie des économies résultent d'une diminution des moyens attribués à différents offices pour des mandats extérieurs. En revanche, l'aide au développement, le cinéma et le Département fédéral des transports et de l'environnement ont finalement réussi à échapper en grande partie au régime d'austérité auquel voulait les soumettre la droite. Malgré tout, le budget respecte le frein à l'endettement. Compte tenu de la conjoncture, le déficit est même de 302 millions inférieur à la limite autorisée par ce mécanisme financier. Conseil fédéral et Parlement comptent atteindre les chiffres noirs dès 2007. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.