Caisse unique: le PS dénonce la controverse sur les modèles

BERNE - Le Parti socialiste (PS) dénonce la controverse artificielle sur les modèles d'application de l'initiative pour une caisse maladie unique. Le souverain devra uniquement se prononcer sur un changement radical du système de l'assurance maladie de base le 11 mars.La discussion qui fait rage sur différents modèles de mise en oeuvre n'est pas utile au corps électoral, a affirmé le président du PS Hans-Jürg Fehr lors d'une conférence de presse. On fait croire à tort aux citoyens qu'ils voteront sur un modèle précis.En réalité, l'initiative populaire pour une caisse maladie et sociale n'entre pas dans les détails. Le peuple pourra donc se prononcer sur la question plus tard, une fois que le Parlement aura fixé le système de financement, a rappelé M. Fehr.Malgré ces déclarations, les socialistes ont eux aussi cédé aux tentations du modèle précis. Leur variante, qui prévoit une hausse des primes pour environ 10% des assurés ayant un revenu imposable de plus de 100'000 francs, est désormais disponible sur internet, aux côtés de celle des opposants, sur le site Comparis.Il s'agit de montrer que la caisse unique peut soulager la classe moyenne et les familles, d'après le PS. En tout cas, dès l'instant où les assureurs, représentés par Santésuisse, ont pris la peine de développer un modèle grevant la classe moyenne, le législateur "sait déjà quel modèle de financement il ne faudra en aucun cas retenir", a lancé Hans-Jürg Fehr.Les socialistes comptent mettre le paquet pour rattraper le retard accumulé sur les opposants, surtout au sein de l'élecorat alémanique, d'après un récent sondage. "On se sent encouragé par les scores positifs prédits en Suisse romande et au Tessin", a dit le président du parti. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.