Calmy-Rey veut renforcer le personnel suisse dans les ambassades

BERNE - La conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey veut augmenter le nombre d'employés suisses dans les ambassades helvétiques. Elle veut ainsi prévenir des abus, comme ceux constatés lors de l'octroi de visas à la représentation au Pakistan."Il est inadmissible que des employés de représentations suisses fassent du trafic sur la misère d'autres personnes", a estimé la cheffe du département fédéral des affaires étrangères (DFAE) devant la presse à Berne.Selon elle, l'enquête administrative portant sur l'affaire de la représentation d'Islamabad devrait être achevée la semaine prochaine. Une enquête disciplinaire sera si nécessaire demandée, a-t-elle précisé.Pour la conseillère fédérale, certaines mesures d'économie prises ces dernières années - comme le remplacement d'expatriés par des employés locaux dans les ambassades suisses - entrent désormais en contradiction avec des impératifs de sécurité.Le DFAE entend donc remplacer progressivement une centaine de travailleurs indigènes par des collaborateurs en provenance de Suisse, a indiqué Mme Calmy-Rey. Une cinquantaine d'employés suisses supplémentaires seront eux nécessaires pour assurer le bon fonctionnement des tâches liées à la migration.La poursuite de la refonte du réseau de représentations et des synergies avec la Direction du développement et de la coopération (DDC) va permettre de dégager des moyens financiers, a noté Mme Calmy-Rey. Celle-ci va aussi en appeler à ses collègues du Conseil fédéral pour obtenir des fonds supplémentaires.La conseillère fédérale avait estimé ce week-end lors d'une visite à Islamabad qu'il ne faisait "aucun doute" que l'ambassade de Suisse au Pakistan avait été "la cible d'un réseau criminel impliquant un trafic d'êtres humains". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.