Caricatures de Mahomet: légitimes selon le Conseil de la presse

INTERLAKEN - La publication des caricatures de Mahomet par la presse suisse est légitime, estime le Conseil de la presse. Même si elles peuvent être blessantes, ces images permettent de documenter un débat public, pour autant qu'elles soient utilisées avec circonspection.Plus généralement, la liberté de la satire et de la caricature n'est limitée ni par des interdits religieux, ni par le souci de tenir compte de la sensibilité particulière des croyants les plus orthodoxes, rappelle le Conseil suisse.La publication de dessins de ce type doit néanmoins s'exercer de façon responsable, en tenant compte du principe de la proportionnalité. Elle doit aussi respecter, dans un esprit démocratique, l'interdiction de la discrimination, la vérité et la dignité humain.Cette prise de position répond aux interrogations de nombreuses rédactions suisses sur la publication des caricatures de Mahomet par le journal danois "Jyllands-Posten" et de la polémique qui s'en est suivi. Le Conseil de la presse se limite toutefois à l'examen de la pratique déontologigue des médias helvétiques et ne prend pas position sur celle du quotidien danois.Dans ce cadre, il considère comme licite la publication en Suisse des caricatures contestées du moment qu'elles permettent d'illustrer la polémique et des événements qui intéressent le public. Ce "droit de citation" n'est toutefois pas illimité, note le Conseil de la presse.L'auteur de l'article doit peser les intérêts, respecter le principe de proportionnalité et savoir prendre de la distance. Le "droit de citation ne doit pas servir de prétexte pour diffuser sans recul des propos mensongers, attentatoires à l'honneur, racistes ou discriminatoires", écrit le Conseil de la presse. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.