CFF Cargo: solutions flexibles pour les clients - 28 emplois sauvés

BâLE - Après la vague de protestations et de critiques, CFF Cargo a achevé la planification du projet "Fokus". Le nouveau réseau de base prévoit la desserte quotidienne de 323 points. Des solutions flexibles pour les clients ont été conclues.Les discussions avec les clients, les cantons et les régions ont permis d'élaborer 170 solutions ad hoc, a déclaré Daniel Nordmann, directeur de CFF Cargo. Elles sauvent 28 emplois sur les 590 suppressions annoncées en octobre 2005.Le projet présenté entre en vigueur le 28 mai. 96% du volume actuel de marchandises sera encore acheminé par rail, soit 5150 wagons par jour contre 5350 actuellement. Ces 200 wagons de moins représentent l'équivalent de 400 poids lourds par jour.Le projet "Fokus" et les "solutions clients flexibles" assureront la rentabilité du trafic marchandises par wagons complets, a souligné le directeur de CFF Cargo. Le nouveau réseau interne doit jeter les bases d'une croissance du trafic.Les solutions adaptées aux clients sont assorties de certaines conditions, notamment sur les quantités minimales et les horaires de desserte. Une augmentation des tarifs est appliquée si nécessaire pour assurer la rentabilité des transports.CFF Cargo a aussi conclu des accords avec des branches. Pour le bois, 42 solutions ont été trouvées, 14 pour la sidérurgie et le recyclage et 21 pour les sociétés coopératives agricoles, a précisé Eduard Loew, responsable des ventes de CFF Cargo.Dès le 28 mai, le réseau de base de CFF Cargo comptera 323 points de service desservis quotidiennement, contre 650 actuellement. S'y ajoutent 89 points sur les réseaux des compagnies privées.Au total, 562 emplois passeront à la trappe sans licenciement. 180 postes ont déjà été supprimés dans le secteur non opérationnel et 50 le seront dici 2007. Dans le trafic marchandises, 250 emplois seront supprimés jusqu'au mois de juin et le reste d'ici 2007.S'agissant de l'exercice 2005, il bouclera avec une perte à 3 chiffres en millions de francs, a indiqué Daniel Nordmann. Les subventions de la Confédération ont été réduites de 30 millions de francs pour s'inscrire à 18 millions.Le projet de restructuration présenté en octobre 2005 a provoqué une vague de protestations dans les régions, les cantons et chez les syndicats. Plusieurs gouvernements cantonaux ont interpellé la direction des CFF. /ATS
Partager
Link

Galerie photos liée

17.07.2014
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.