Chablais vaudois: retour à la normale après les intempéries

YVORNE VD - Après les pluies torrentielles du week-end, la situation s'est normalisée dans le Chablais vaudois. Les routes fermées ont pu être rouvertes. Des travaux étaient en cours sur les berges de la Tinière, près de Villeneuve.La situation s'est apaisée après les fortes précipitations de samedi. A Villeneuve, l'Eau-Froide est sortie de son lit, inondant des habitations et une partie de la zone industrielle. Deux grandes surfaces ont notamment été touchées.Mais c'est un autre cours d'eau, la Tinière, qui suscitait lundi le plus d'inquiétude: "le 7 juillet, de fortes précipitations ont emporté un pont et affouillé les berges. S'il pleut à nouveau, nous risquons des débordements beaucoup plus graves", a expliqué lundi à l'ats le syndic de Villeneuve Daniel Flückiger.Ce week-end, cinq pelles rétro sont entrées en action pour évacuer les matériaux qui se sont amassés dans le lit du cours d'eau et pour déposer des enrochements de protection. Ces travaux d'urgence se sont poursuivis lundi le long des berges.A plus long terme, la solution passera par une correction des eaux de la Tinière, comme cela est prévu pour l'Eau-Froide. La commune et le Service cantonal des eaux (SESA) en ont parlé lundi. "Il faut enlever cette épée de Damoclès. Ces problèmes deviennent récurrents et dépassent les moyens d'une commune", note le syndic."Nous allons mettre sur pied une entreprise de correction fluviale", a précisé Jean-François Jaton, chef du SESA. L'Etat va mandater un bureau pour établir un concept de sécurité à long terme. Puis un crédit de construction sera soumis au Grand Conseil.A Yvorne, les pluies ont détruit une conduite d'alimentation en eau sur plus d'un kilomètre. Le village doit pomper son eau potable à Aigle. Le SESA et la commune sont allés lundi évaluer les dégâts. "La situation est sous contrôle. Il faudra quelques semaines pour planifier les travaux qui s'annoncent importants", a dit Philippe Gex, syndic.L'eau du Torrent a elle rongé les berges. Ici aussi, le canton songe à mettre sur pied une entreprise de correction fluviale pour sécuriser la zone.A Roche, le rideau d'eau qui s'est abattu sur la région a inondé quelques caves ainsi qu'un magasin de tapis et de salons. "Les dégâts devraient atteindre quelques milliers de francs", a expliqué le directeur du centre Shopping Roche. Les parquets d'exposition et quelques tapis d'Orient ont été abîmés. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.