Chaleur trop élevée dans les tunnels des NLFA

BERNE - Lorsque les trains, dès 2016, traverseront le tunnel de base du Gothard à 250 km/h, leur température devrait fortement augmenter vers la fin du tunnel. Pour éviter des problèmes au niveau de l'électronique, les installations d'aération devront refroidir les trains.Des modèles de calcul ont montré que la température dans le tunnel pourrait atteindre jusqu'à 40 degrés au niveau des trains après une vingtaine de minutes, a dit Ruedi Suter, porte-parole d'AlpTransit, confirmant un article paru dans le "SonntagsBlick". Quand la température extérieure sera inférieure à zéro degré, la grande différence de température pourrait provoquer des problèmes.Selon M. Suter, la température du tunnel dépend aussi d'autres facteurs, par exemple de l'humidité de l'air à l'intérieur du tube. Par ailleurs, la réaction de l'électronique qui équipera les trains dans une dizaine d'années à ces grandes différences de température n'est pas connue.Les spécialistes ont une solution pour refroidir les trains, si nécessaire. Ils ont prévu d'utiliser à cet effet les installations destinées à l'aération du tunnel en cas d'incendie, aménagées à Amsteg (UR), Sedrun (GR) et Faido (TI).La température à l'intérieur du tunnel pourrait ainsi être abaissée de 5 à 10 degrés. Le surcroît de consommation d'énergie qu'implique cette solution renchérira de plusieurs millions par année les coûts d'exploitation pour les CFF, selon Ruedi Suter. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.