Chasse aux phoques au Canada: Weber et Bardot au front

GENÈVE - Le défenseur de la nature Franz Weber et l'ancienne actrice Brigitte Bardot ont lancé à Genève leur campagne pour interdire la chasse aux phoques sur la banquise canadienne. Un procès a été organisé, avec au pilori trois ministres canadiens. Environ 250 personnes, représentant une soixantaine d'associations de défense des animaux d'Europe et d'ailleurs, ont assisté au procès, a indiqué M. Weber. Le jury a reconnu coupables le Premier ministre canadien Paul Martin, le ministre de la pêche Goeff Regan et celui de l'environnement Stéphane Dion. Selon la Cour internationale de justice des droits de l'animal, les trois hommes sont complices du massacre des phoques perpétré au Canada. Cette chasse, qui choque "par sa démesure et son sadisme", car des animaux sont dépecés encore vivants, est pourtant condamnée par une majorité du peuple canadien, a fait remarquer M. Weber. Ces trois dernières années, un million de phoques ont été victimes d'une chasse qui n'a aucune justification rationnelle, a noté M. Weber. Le tribunal a demandé aux Canada l'arrêt immédiat de ces tueries. En attendant, il propose un boycott des produits canadiens et invite les voyageurs à ne plus visiter ce pays. L'ancienne actrice française Brigitte Bardot, qui lutte depuis des décennies contre le massacre des phoques, a félicité Franz Weber pour son combat et ce procès. "Si ça continue, je propose que l'on mette sur pied le même tribunal, mais au Canada cette fois", a-t-elle déclaré sous une salve d'applaudissements. Brigitte Bardot connait depuis longtemps le défenseur suisse de l'environnement Franz Weber. En 1977, les deux se sont retrouvés côte-à-côte pour dénoncer le massacre des phoques canadiens. Leur engagement sans faille avait provoqué l'arrêt de la chasse industrielle pendant 12 ans, de 1983 à 1995. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.