Chiens dangereux: Bâle-Ville durcit sa législation

BâLE - Bâle-Ville a durci sa loi cantonale déjà pionnière sur les chiens dangereux. Les autorités vont notamment pouvoir interdire le cas échéant certaines races, et l'on ne pourra détenir qu'un seul chien potentiellement dangereux.Le Grand Conseil bâlois a avalisé pour l'essentiel le projet présenté par le gouvernement. Le canton exige désormais l'enregistrement obligatoire de tous les chiens. Les propriétaires devront souscrire à une assurance de responsabilité civile (RC) spécifique.Pour pouvoir posséder un chien de race potentiellement dangereuse, il faudra avoir au moins 18 ans et disposer d'un casier judiciaire vierge de délits liés à la possession de chiens. Il sera en outre interdit de détenir simultanément un autre canidé, même s'il s'agit d'un simple caniche.Les chiens jugés dangereux, quelle que soit leur race, pourront être confisqués. Le gouvernement pourra de plus interdire certaines races s'il le juge nécessaire. Les députés ont toutefois refusé une proposition des Verts d'inscrire dans la loi une liste de races proscrites, certains jugeant qu'il s'agissait surtout d'un problème de maître et de dressage.Bâle-Ville et Bâle-Campagne ont déjà cinq ans d'expérience à faire valoir avec leur liste de chiens dangereux. Ceux-ci doivent être porteurs d'une puce électronique et leurs détenteurs doivent remplir certaines conditions. Les Chambres fédérales devraient s'en inspirer pour leur propre projet de loi. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.