Christoph Blocher ne veut pas d'un Etat "totalement sécuritaire"

BERNE - Christoph Blocher prône une "héroïque sérénité" face au terrorisme islamiste et refuse la mise en place d'un Etat "totalement sécuritaire". Il souhaite des exercices antiterroristes en Suisse, avec l'entrée en fonction du nouvel état-major de sécurité.Avec un Etat sécuritaire, "la liberté individuelle et la démocratie s'en trouveraient anéanties", a déclaré le chef du Département fédéral de justice et police (DFJP) dans un entretien publié par "Le Matin dimanche".Il évoque la nécessité d'une "héroïque sérénité". "Nos valeurs fondamentales n'ont pas été détruites et l'existence de nos Etats n'a pas été remise en question", déclare-t-il.Interrogé sur les mesures prises après les attentats déjoués contres des avions reliant Londres aux Etats-Unis, M. Blocher souligne que "la tendance humaine est de réagir de manière exagérée".Mais il souhaite des exercices antiterroristes en Suisse, notamment après la nomination d'un état-major de la Délégation du Conseil fédéral pour la sécurité. Entré en fonction le 1er août, il "est en train de se mettre au travail". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.