CHUV: le neurologue voulait rembourser les montants détournés

LAUSANNE - Le neurologue du CHUV accusé d'avoir détourné entre 1,1 et 2,1 millions avait l'intention de rembourser l'Etat de Vaud, selon le juge d'instruction. Il s'était résolu à vendre aux enchères sa collection de livres le 23 mai chez Christie's à Paris."Il avait signé le contrat avec Christie's le 1er janvier 2006", a indiqué le magistrat, revenant sur une information de "24 Heures". "Il avait déjà rencontré des problèmes avec l'administration du CHUV. Il savait que certaines factures étaient contestées", a-t-il ajouté.Avant son licenciement le 26 avril et son incarcération deux jours plus tard, Julien Bogousslavsky avait d'ailleurs déjà remboursé une première facture d'environ 300'000 francs que le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) contestait. Devant le juge, il a admis avoir détourné moins d'un million de francs.Depuis presque deux semaines, cet ancien chef du service de neurologie, un professeur de renommée mondiale, est inculpé d'escroquerie et incarcéré au Bois-Mermet à Lausanne. Il a fait parvenir mercredi au juge d'instruction une demande de mise en liberté. La justice y répondra dans les prochains jours.L'enquête se poursuit pour déterminer le montant exact des détournements de fonds. Un "travail de longue haleine", reconnaît le juge. Une partie des sommes détournées provenaient de fonds alimentés par la pratique privée des professeurs du CHUV.C'est le CHUV qui a mis au jour les pratiques frauduleuses de son chef de service en novembre dernier. Ces détournements auraient débuté en 2001 déjà. Depuis cette affaire, le Département cantonal de la santé a annoncé un renforcement des contrôles. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.