Convention antitabac: ouverture des travaux à Genève

GENèVE - Malgré l'intensification de la lutte contre le tabagisme, la mort frappe les fumeurs au rythme d'un décès toutes les 6,5 secondes, selon l'OMS. Une réunion des représentants de 113 pays s'est ouverte à Genève pour renforcer la lutte contre ce fléau.En introduction des travaux de la première conférence des Etats parties à la Convention antitabac, prévue jusqu'au 17 février, le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) le Dr Lee Jong-wook a déclaré que la consommation du tabac tue cinq millions de personnes par année. Elle pourrait provoquer le décès d'un milliard de personnes au cours de ce siècle, contre cent millions le siècle dernier.Sur les 1,3 milliard de fumeurs actuellement en vie, la moitié mourra des suites du tabagisme, dont 325 millions entre 35 et 69 ans. Adoptée en mai 2003 et entrée en vigueur le 27 février 2005, la Convention antitabac, ratifiée par 113 pays, devrait permettre de sauver 200 millions de vies d'ici 2050, selon les estimations de l'OMS.Les participants à la conférence doivent notamment décider de la création du secrétariat permanent de la Convention. La proposition sur la table prévoit de l'installer au siège de l'OMS à Genève.Les mesures préconisées par la Convention commencent à être appliquées. Par exemple, l'Irlande, l'Espagne et la Norvège ont récemment interdit de fumer dans les espaces publics fermés. L'Inde a instauré une législation interdisant la publicité.Mais la plupart des mesures prévues par la Convention sont assorties de délais et mettront du temps à avoir des effets. Les pays ont ainsi trois ans à compter de la date d'entrée en vigueur du traité pour faire figurer des avertissements sanitaires sur les produits du tabac, et cinq ans pour interdire complètement la publicité, la promotion et le parrainage.La Suisse ne participe pas à la conférence, sinon comme observatrice, puisqu'elle n'a pas ratifié le traité. Berne a signé la Convention en juin 2004, mais elle doit encore changer ses lois avant de pouvoir la ratifier, selon l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Au sein de l'Union européenne, 22 pays sur 25 ont ratifié la Convention. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.