Coopération à l'Est: donner de meilleures perspectives aux jeunes

BERNE - Les jeunes des Balkans ont besoin de meilleures perspectives socioéconomiques, sinon ils émigrent vers l'Occident, estime Micheline Calmy-Rey. La coopération avec l'Est constitue aussi un investissement pour la sécurité et la stabilité de la région.S'exprimant à Lausanne à l'occasion de la conférence annuelle de la coopération suisse avec l'Europe de l'Est, la cheffe du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a par ailleurs défendu la loi sur la coopération avec l'Europe de l'Est, soumise en votation le 26 novembre.Un non serait "déraisonnable, car il ne menacerait pas seulement la poursuite de notre coopération avec l'Europe de l'Est, mais il remettrait en question de manière irréfléchie le succès des relations bilatérales de la Suisse avec l'Europe de l'Est", a-t-elle averti, citée dans un communiqué.Cette conférence, organisée par la Direction du développement et de la coopération (DDC) et le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), était essentiellement consacrée à la jeunesse dans l'ouest des Balkans."De nombreux jeunes bien formés vivent dans les Balkans, mais il leur manque souvent les conditions et les moyens appropriés pour pouvoir exprimer leur talent", ont rappelé dans leur communiqué commun la DDC et le SECO. Dans certains Etats d'ex-Yougoslavie, près de la moitié des jeunes sont au chômage.Dans ce contexte, la Suisse s'engage en faveur de cette partie de la population en soutenant des programmes qui leur facilitent l'entrée dans le monde du travail. Elle cherche aussi à renforcer l'économie locale via un accès facilité au petit crédit, ajoutent les deux organisations. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.