"COSA": un comité pour verser les bénéfices de la BNS à l'AVS

BERNE - Malgré les arguments des opposants, les partisans de l'initiative "COSA" restent convaincus que l'AVS a davantage besoin des bénéfices de la BNS que la Confédération et les cantons. Ils assurent par ailleurs que cette assurance en fera meilleur usage."Les bénéfices de la Banque nationale appartiennent au peuple. Il est donc juste qu'ils reviennent à l'AVS et profitent ainsi à tout le monde", a souligné la présidente des Verts suisses Ruth Genner. Outre cette formation, le comité interpartis en faveur de l'initiative réunit notamment le PS, le Parti évangélique, l'Union syndicale suisse (USS) et des organisations de retraités.Accepter ce texte serait un "signe clair de solidarité entre les générations", a renchéri la présidente de l'association d'aînés AVIVO Christiane Jaquet-Berger. Selon le comité, le transfert de cette manne à l'AVS, à l'exception d'une part de 1 milliard de francs réservée aux cantons, permettra de repousser de dix ans une hausse de la TVA. Le relèvement de l'âge de la retraite à 67 ans ne serait également plus d'actualité.Les orateurs ont rejeté les motifs qui plaident d'après les adversaires de ce projet pour un "non" le 24 septembre. Les inquiétudes quant à l'indépendance de la BNS ont été jugées exagérées. "Les directeurs cantonaux des finances exercent certainement une pression politique plus forte que l'AVS", a commenté Colette Nova, de l'USS.La crainte des collectivités d'être privées d'un pactole se montant actuellement à 2,5 milliards par an (2/3 pour les cantons, 1/3 pour la Confédération) a également été balayée. Etant donné que le texte soumis au peuple garantit 1 milliard aux cantons, "ceux-ci sont les derniers à pouvoir se plaindre", a estimé le conseiller national Ruedi Aeschbacher (PEV/ZH). /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.