Credit Suisse: des indigènes réclament 10 millions de dollars

ZURICH - Des peuples indigènes de Guyane, du Cambodge, de Malaisie et de Papouasie-Nouvelle-Guinée réclament 10 millions de dollars au Credit Suisse. Ils s'estiment lésés par le producteur de bois malais Samling, dont l'entrée en bourse a été préparée par la banque.Samling détruit depuis des années les forêts tropicales dans lesquelles vivent ces peuples, ont dénoncé des représentants des indigènes, le Fonds Bruno Manser et la Société pour les peuples menacés devant les médias à Zurich. Dans certaines régions, la société a souillé l'eau potable et les indigènes ne peuvent plus couper du bois dans leurs propres forêts.Rien qu'au Sarawak et en Guyane, la société exploite 3,9 millions d'hectares. A titre de comparaison, les forêts suisses recouvrent 1,2 million d'hectares.Le Fonds Bruno Manser et la Société pour les peuples menacés reprochent au Credit Suisse de ne pas avoir respecté ses propres chartes de développement durable en acceptant de travailler pour le producteur de bois. Les associations attendent du nouveau patron du Credit Suisse , Brady Dougan, que la banque cesse de collaborer avec Samling. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.