Critiques sur Swisscom: le Conseil fédéral maintient sa ligne

BERNE - Malgré les critiques, le Conseil fédéral maintient sa politique sur Swisscom. Il juge infondées l'essentiel des reproches de la commission de gestion du National. Il est toutefois prêt à préciser le rôle de la Confédération dans les entreprises qui lui sont liées.La commission de gestion avait notamment qualifié de "peu sérieuse" l'interdiction faite à l'opérateur d'investir à l'étranger et d'"inacceptable" la communication du gouvernement. Ce dernier avait immédiatement réagi et rejeté ces critiques. Il n'a pas changé de ligne depuis.Il est faux, selon lui, de dire qu'il a préparé sa décision sur la vente des actions Swisscom de façon insuffisante et en se fondant sur des bases incomplètes. Quant à la communication, il admet qu'il y a eu des "couacs" mais estime avoir déjà tiré les leçons de cette affaire.Le gouvernement est en revanche disposé à accepter la motion de la commission de gestion exigeant une définition claire du rôle joué par la Confédération dans les entreprises où elle possède une participation importante. Des éclaircissements sont aussi demandés sur le rôle de son représentant dans le conseil d'administration de ces entités.Cette motion ne modifie cependant pas l'opinion du Conseil fédéral. Si, comme dans le cas Swisscom, la Confédération est l'actionnaire principal ou majoritaire, le représentant de l'Etat, une fois instruit, "est uniquement tenu de défendre les intérêts de la Confédération". Cette dernière assume, en contrepartie, la responsabilité des conséquences éventuelles des instructions données. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.