Démarchage par téléphone: le gouvernement prié de stopper les abus

BERNE - Les abus du démarchage téléphonique sont de plus en plus nombreux en Suisse, selon la Commission fédérale de la consommation. Elle a invité le Conseil fédéral à instaurer un droit de révocation permettant au consommateur d'annuler un contrat douteux.A l'occasion de la Journée mondiale des consommateurs, elle a adressé une recommandation au Conseil fédéral pour que le démarchage par téléphone soit réglé comme celui à domicile. A l'heure actuelle, il est en effet possible de révoquer un contrat faisant suite à un démarchage à domicile."Les démarcheurs par téléphone profitent de la vulnérabilité de leurs interlocuteurs, notamment des personnes âgées", a indiqué la Commission fédérale de la consommation dans un communiqué.Le droit de révocation doit permettre au client de revenir dans un délai de sept jours sur le contrat qu'il a conclu et ce, quelqu'en soit le montant. Ce délai débute dès réception de la confirmation écrite du contrat, a précisé la Commission, ajoutant que le droit de révocation inclut les contrats d'assurance.En complément à cette mesure, la Commission a également émis le souhait qu'un indicatif téléphonique permettant d'identifier les démarcheurs soit instauré, prohibant ainsi le masquage du numéro d'appel. De plus, elle a demandé qu'une liste des démarcheurs ne respectant pas l'astérisque placé dans l'annuaire téléphonique soit publiée. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.