Démission de Joseph Deiss: Doris Leuthard favorite à la succession

BERNE - La démission surprise de Joseph Deiss semble ouvrir la voie royale à l'entrée de Doris Leuthard au Conseil fédéral. Mais d'autres noms de candidats potentiels circulent déjà, comme ceux du Fribourgeois Urs Schwaller ou du Valaisan Jean-Michel Cina.Le PDC va mettre sur pied une commission chargée de recruter les papables. Celle-ci fixera des critères et un calendrier pour le choix des candidats. A priori, aucune formation ne conteste pour l'heure le droit des démocrates-chrétiens à occuper le siège du bilingue Joseph Deiss.En revanche, la Suisse romande ne pourra que difficilement exiger l'élection d'un des siens. Avec Pascal Couchepin et Micheline Calmy-Rey, elle occupe déjà deux des sept sièges. Pour le Tessin, les chances devraient être maigres, malgré les revendications du canton.Le droit des femmes à être représentées par plus d'une seule conseillère fédérale risque en revanche de peser lourd dans la balance.Les avis des observateurs convergent tous sur la probabilité d'une désignation de la présidente du parti, Doris Leuthard. La conseillère nationale argovienne de bientôt 43 ans a réussi à redorer le blason d'un parti mis à mal par une suite d'échecs électoraux et la destitution de la conseillère fédérale Ruth Metzler."Doris Leuthard serait une candidate exceptionnelle", assure la conseillère nationale fribourgeoise Thérèse Meyer. Néanmoins, son élection pourrait se révéler néfaste pour le PDC, qui perdrait son icône à une année et demie des élections fédérales. Le parti va sans doute présenter plusieurs candidats sur son ticket.Le conseiller aux Etats et chef du groupe PDC aux Chambres fédérales Urs Schwaller, 53 ans, pourrait y figurer. Il a siégé au Conseil d'Etat fribourgeois pendant douze ans.Dans les discussions qui animent les couloirs du Palais fédéral apparaît un autre nom, celui de la conseillère d'Etat fribourgeoise Isabelle Chassot. Elle n'a toutefois jamais siégé aux Chambres fédérales, mais a été conseillère personnelle des anciens conseillers fédéraux Arnold Koller et Ruth Metzler.Autre nom cité, celui du conseiller d'Etat valaisan Jean-Michel Cina, bientôt 43 ans. Il a occupé un siège au Conseil national de 1999 à 2005 et a été président du groupe parlementaire PDC.Les spéculations portent également sur le conseiller aux Etats Bruno Frick (SZ). Ce dernier avait déjà tenté sa chance lors de l'élection de Joseph Deiss. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.