Discours à l'Albisgüetli: Christoph Blocher fait marche arrière

BERNE - Après avoir nié les faits à plusieurs reprises, Christoph Blocher a fait marche arrière. Le conseiller fédéral a reconnu avoir traité "par erreur" deux Albanais de criminels dans dans son discours lors de la réunion de l'UDC à l'Albisgüetli (ZH)."C'était une erreur, un lapsus", s'est justifié le ministre de la justice devant la presse au Palais fédéral. La version écrite du discours faisait état d'"accusés". "Au lieu de parler de criminels présumés, j'ai dit criminels; je le regrette", a-t-il affirmé. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.