Droits de l'enfant: des organisations demandent un plan d'action

BERNE - Une quarantaine d'organisations ont lancé un appel pour le respect des droits de l'enfant en Suisse. Soutenues par l'Office fédéral des assurances sociales, elles réclament des mesures pour protéger les enfants de la violence, la pauvreté ou la maladie. Ainsi, 230 000 enfants pauvres ont été recensés en Suisse, indiquent dans leur documentation les organisations regroupées au sein du Réseau suisse des droits de l'enfant. Ces dernières s'élèvent contre les disparités en matière d'allocations familiales et soulignent que les jeunes et les enfants sont aussi la première catégorie de personnes dépendantes de l'aide sociale. Les organisations constatent également des "lacunes manifestes" dans la politique adoptée envers les requérants d'asile mineurs et les enfants réfugiés. Elles s'inquiètent en particulier du sort des requérants mineurs non accompagnés, pour lesquels il n'existe pas de politique unifiée. Beaucoup d'éléments dépendent du "bon vouloir" des cantons, relèvent-elles. Signataire depuis 1997 de la convention de l'ONU sur les droits de l'enfant, la Suisse pèche par son retard dans l'application de ce texte, constatent les organisations. Et de pointer du doigt le fédéralisme qui constitue, selon elles, un frein à une bonne coordination en la matière. Le Réseau suisse des droits de l'enfant a été fondé en 2003. Parmi ses initiants figurent notamment la Fondation Terre des Hommes, l'UNICEF Suisse, Pro Juventute, Pro Familia et le Mouvement scout de Suisse. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.