Elections cantonales fribourgeoises: les sortants font un tabac

FRIBOURG - Au 1er tour des élections cantonales fribourgeoises, les sortants ont fait un tabac: Isabelle Chassot (PDC), Beat Vonlanthen (PDC) et Pascal Corminboeuf (indépendant) sont réélus. Claude Lässer (PLR) manque de peu la majorité absolue.Le vote opposait 17 candidats. Un second tour départagera ceux qui resteront en lice, pour autant que les retraits dont le délai est fixé à mercredi ne le rendent pas inutile. Selon la loi électorale fribourgeoise, peuvent se présenter au second tour un nombre égal au double des sièges encore à pouvoir, soit huit.Benjamine du gouvernement à 41 ans, la conseillère d'Etat Isabelle Chassot a fait un excellent résultat. Elle arrive en tête avec 40'128 voix. Elle est suivie par Beat Vonlanthen (35'833).Au pouvoir depuis deux ans, le Singinois apporte la preuve qu'il s'est très rapidement affirmé au gouvernement fribourgeois. Il s'est montré un chef de l'aménagement du territoire très engagé, se battant pour les projets d'implantation d'Amgen ou le pont de la Poya.Le bon score de Pascal Corminboeuf (35'290), qui rempile à 62 ans pour un 3e mandat, n'étonne pas. Il y a 5 ans, il avait été le seul à être élu au 1er tour. Claude Lässer rate de peu sa réélection au 1er tour. Mais il fait avec 32'760 voix un bon résultat et devance clairement le 5e dans le classement.Le 3e PDC, Georges Godel, engrange 23'198 voix. Il est suivi par le préfet de la Glâne Jean-Claude Cornu (PLR, 22'551) et Jean-Pierre Siggen, directeur de l'Union patronale (PDC, 22'220). L'alliance électorale PDC-PLR a bien fonctionné, puisqu'elle place ses six candidats, dont les trois sortants, parmi les sept premiers.Seul Pascal Corminboeuf a réussi à s'intercaler. Les premiers socialistes, le conseiller national Erwin Jutzet et la députée Anne-Claude Demierre, se pointent aux 8e et 9e rang, avec respectivement 18'438 voix et 15'315 voix.Leur présidente Solange Berset a défendu la stratégie du PS de partir à cinq candidats pour le Conseil d'Etat. Selon elle, le PS était désavantagé dans la mesure où il n'avait pas de sortants pouvant servir de locomotive: les deux socialistes du gouvernement Ruth Lüthi et Claude Grandjean se sont retirés.L'actuel gouvernement est constitué de 3 PDC, 2 PS, un PLR et un indépendant. La reconduction de la clé de répartition en vigueur est probable. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.