Feux interdits: bilan positif en Suisse romande

BERNE - L'interdiction des feux en plein air ces derniers jours a été plutôt bien respectée en Suisse romande, selon le bilan de plusieurs polices cantonales. Outre-Sarine, les gens ont moins joué le jeu: la police zurichoise a dû intervenir 250 fois.Les restrictions ont porté leurs fruits, a relevé Jean-Christophe Sauterel, porte-parole de la police vaudoise. "Aucun incendie ne peut être directement imputé à des engins pyrotechniques en terre vaudoise, sauf un cas le 30 juillet à Saubraz où deux enfants de 5 et 10 ans ont mis le feu à un rural avec des pétards".A la vallée de Joux, un particulier a allumé un feu de joie pour fêter le 1er août. "Il sera dénoncé", a indiqué M. Sauterel.Les communes confient souvent aux pompiers locaux le soin de surveiller les feux. Depuis deux ans, ces sapeurs-pompiers peuvent apprendre à tirer des feux d'artifice en toute sécurité: "Ces cours sont donnés par des artificiers professionnels du canton de Genève", indique Jean-Christophe Sauterel.L'interdiction des feux en plein air reste en vigueur tant qu'il n'aura pas plu deux ou trois jours de suite, a indiqué de son côté Daniel Zimmermann, inspecteur cantonal des forêts. Les feux en forêt restent bannis. L'incinération d'écorces infestées de bostryche est autorisée sous la surveillance des gardes forestiers.En Valais aussi, l'interdiction des feux du 1er Août a été bien respectée: aucun feu sauvage n'a été signalé. La police n'a reçu aucun appel, ce qui semble être une première, a précisé Jean-Marie Bornet, chef de l'information de la police valaisanne. Les annonces préventives ont été efficaces: l'incendie de forêt à Loèche en 2003 est en effet encore dans toutes les mémoires.Dans le canton du Jura, l'interdiction des feux en forêt et dans les champs est toujours en vigueur. Le chef de l'Office des forêts Michel Monnin a inspecté certaines régions du canton pour décider du maintien ou de la levée de cette mesure.A Neuchâtel, on souligne que globalement, l'interdiction a été respectée pour les feux, mais pas pour les pétards, a résumé Frédéric Hainard, adjoint de la police de sûreté.La police zurichoise est quant à elle intervenue 250 fois ces derniers jours pour faire respecter l'interdiction absolue de feux en plein air dans le canton, dont 100 fois ler août. Une douzaine de personnes ont été dénoncées à la justice zurichoise. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.