Football à la télé: le coeur à rude épreuve, selon les cardiologues

BERNE - Regarder un match sur petit écran n'est pas sans risques pour le coeur, rappellent les cardiologues avant le coup d'envoi de la Coupe du monde de football en Allemagne. En 1998 et en 2002, des pics de mortalité ont été enregistrés en Suisse romande.Durant le match, le coeur du supporter est sollicité, rappelle un communiqué de la Fondation suisse de cardiologie. Le stress, associé à une consommation d'alcool et de cigarettes, peu entraîner une défaillance. Dans huit cas sur dix, les accidents cardiaques ont lieu chez des gens dont les artères coronaires ont déjà subi des modifications pathologiques.En 1998, les ambulances de Fribourg, Vaud, Genève et Neuchâtel sont intervenues 45 fois en quatre semaines de compétition, selon une recherche du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV). Les semaines précédentes, il y avait eu 27 interventions et les semaines suivantes 15. Dans trois cas sur quatre, il s'agissait d'hommes.Il est possible de limiter les risques liés à la "fièvre télévisuelle", selon la Fondation, qui émet des recommandations. Il faut notamment modérer sa consommation d'alcool au profit d'autres boissons, se dégourdir de temps à autre les jambes et regarder les matches en compagnie d'amis qui peuvent demander de l'aide en cas d'alerte. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.