Genève: André Hédiger formellement inculpé d'abus d'autorité

GENèVE - Le conseiller administratif de Genève André Hédiger a été inculpé d'abus d'autorité par le juge pour avoir demandé l'annulation d'amendes d'ordre. Le ministre communiste, qui compte devenir maire le 1er juin, conteste les charges qui pèsent sur lui.L'audience dans le bureau du juge d'instruction a duré une vingtaine de minutes. M. Hédiger était accompagné par son avocat. En sortant du Palais de justice, le magistrat paraissait serein. "Je ne me sens coupable de rien", a-t-il dit.Le juge devrait reconvoquer M. Hédiger le mois prochain, a de son côté précisé son avocat. Plusieurs témoins doivent être entendus. L'avocat n'a pas écarté non plus l'idée de réclamer que la procédure judicaire ouverte contre son client soit étendue aux 44 autres communes du canton de Genève.D'après le juge en effet, seul l'agent verbalisateur est en droit d'intervenir et d'annuler les amendes d'ordre qu'il a infligées. Les communes n'ont pas cette compétence. Si l'on suit cette logique, a fait remarquer l'avocat, il n'est pas exclu qu'au-delà de M. Hédiger, d'autres personnes soient poursuivies.Quoi qu'il en soit, André Hédiger conteste fermement avoir agi dans l'illégalité en demandant l'annulation d'amendes d'ordre. A ce niveau de l'enquête, les opinions des juristes divergent. Le dossier en mains du juge contient déjà pas moins de sept avis de droit sur le sujet.L'avocat accompagnera mercredi son client à la réunion hebdomadaire de l'exécutif municipal, au cours de laquelle le maire de Genève devrait être désigné. Il exposera aux quatre autres conseillers administratifs ses arguments et tentera de les convaincre qu'il "n'y a pas d'affaire Hédiger". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.